spot_img

Les doigts aimantés : symbole de l’hypnose de rue ?

Je déteste les doigts aimantés.

Voilà, maintenant que c’est dit, quelques explications.

La technique des doigts aimantés

Doigts collés, doigts magnétiques…

La technique en elle-même est très simple. On demande au sujet de joindre ses mains avec les deux index écartés et comme par magie, les doigts se rapprochent et viennent se coller. Voilà, le sujet est bluffé, vous êtes le plus grand hypnotiseur sur terre… 😜

Résiste Stéphane ! Ne te laisse pas… berner 😏

Il existe plusieurs variantes :

On peut demander la position de départ directement au sujet : « Joignez vos mains comme ceci avec vos index écartés de cette façon » (à ce moment-là on compte sur le non verbal, nos propres gestes, qui sert de notice explicative au sujet).

Ou on peut passer par plusieurs étapes comme je le fais, par exemple : « Tendez les bras devant vous, concentrez-vous bien sur l’espace entre vos deux mains, très bien, maintenant rapprochez lentement les mains et venez les joindre comme ceci. Parfait, maintenant remontez vos mains devant votre visage comme si vous faisiez une prière désespérée pour que ne pas partir trop vite en état d’hypnose. Bien, maintenant mettez vos deux index comme ceci et écartez les d’environ 2cm et demi. » Utiliser toutes ces étapes sert surtout à voir comment réagit mon sujet, s’il est attentif et suit bien mes consignes. Toutes ces informations sont très importantes, voire essentielles pour la suite de la séance.

Une fois le sujet en position de départ, on peut lui suggérer directement que les doigts se rapprochent, à ma manière ça donne « et les doigts sont attirés MAINTENANT (en ajoutant un claquement de doigts pour appuyer le « maintenant ») l’un vers l’autre » ou le faire de manière indirecte « je vais poser deux aimants ici et ici (on touche les doigts comme si on collait les aimants, avec un petit claquement de langue c’est tout de suite plus sympa 😛) et vous pouvez déjà sentir ce qui est en train de se passer » ou encore « je vais placer une vis à travers vos doigts et commencer à tourner » (on fait alors un petit mouvement de manivelle de chaque côté des doigts). Bref, vous avez compris, il existe plein de façons de faire; bienvenue dans le monde de l’hypnose…😃

À quoi sert cette technique en hypnose ?

Maintenant qu’on a parlé de la technique, il serait intéressant de savoir à quoi elle sert.

Dans le monde du spectacle, elle est largement utilisée pour faire du tri entre les sujets et faire monter sur scène les plus « réceptifs ». Je reprends l’expression communément utilisée mais pour moi la réceptivité à l’hypnose est une bêtise (si ça vous intéresse que j’en parle dans un article dites-le moi en commentaire).
En hypnose de rue il y a aussi cette notion de faire le tri mais elle est également utilisée pour démarrer tout simplement une séance et réaliser un premier « test » avec le sujet (je ne suis pas adepte de cette notion de test dans l’hypnose qui pour moi va de pair avec l’idée de réceptivité et les notions d’échec et de réussite qui viennent saboter bon nombre de séances 😕)
En cabinet d’hypnothérapie, cela est beaucoup plus variable d’un praticien à un autre en fonction des croyances et des formations notamment. Certains vont le pratiquer seulement avec les enfants, d’autres ont gardé le réflexe de leur passé d’hypno de rue, d’autres encore s’interdisent à faire « le spectacle » au sein de leur cabinet.

Et vous, utilisez-vous les doigts aimantés ? Pour quelles raisons ?

Mais alors Sleepy, pourquoi détestes-tu les doigts aimantés ?

Pour être honnête, je ne déteste pas la technique en elle-même mais ce qu’elle représente. C’est pour ça que je l’ai longtemps laissée de côté et que je ne la pratique pas dans mes formations d’hypnose. Voici quelques unes de ces raisons :

Pour moi elle symbolise l’archétype de beaucoup d’hypnotiseurs qui répètent sans se poser de questions des routines en hypnose, exactement comme ils les ont vues chez d’autres. D’abord les doigts aimantés, puis les mains aimantés, puis les livres et les ballons, puis l’induction avec rupture de pattern, etc… C’est ce côté mécanique et passage de « tests » qui me dérange parce qu’il met souvent de côté le plus important : le sujet. Il n’y a pas de place à l’observation et l’adaptation à son fonctionnement unique et je trouve ça dommage de réduire l’hypnose de la sorte.

Aussi, le fait de trier les « réceptifs » ne permet pas de respecter les différences des sujets qui se portent volontaires. Au contraire, on met de côté ceux qui ne rentrent pas dans le moule : « ah, les doigts ne se sont pas collés, c’est que tu n’es pas réceptif à l’hypnose, tiens mets toi sur le côté je vais m’occuper de ton ami qui lui est réceptif ». Non, non et non ! (oui quand je m’énerve ça ne rigole pas 😅) Ce n’est pas ma conception de l’hypnose !

Le fascinateur à la feuille d’érable

Avec un micro c’est tout de suite plus classe les doigts collés !

Depuis l’invasion de TF1 par notre ami Messmer, les doigts aimantés sont connus d’une très grande majorité de français et utilisés jusque dans les cours de récréation. En hypnose impromptue, avec les années, j’ai eu de plus en plus d’inconnus dans la rue qui me disaient « ah mais je connais le truc des doigts, je l’ai fait à la télé ça marche pas, je ne suis pas récéptif« . Au bout d’un moment j’en ai eu assez d’avoir l’impression d’être le service après-vente de Messmer alors j’ai quasiment arrêté les doigts aimantés lors de mes séances d’hypnose de rue.

On nous aurait menti ?

Dernière raison, et non des moindres, les doigts aimantés ne sont pas de l’hypnose mais une astuce. Si vous mettez vos mains comme sur la photo du début avec vos index écartés et que… vous ne faites rien, vos doigts vont naturellement se joindre avec le relâchement des muscles. Pas besoin de suggestions ou autre magnétisme obscur… De plus en plus de personnes ont compris cette astuce et leur proposer ce « test » c’est prendre le risque de passer pour un magicien qui utilise des trucs. Franchement je préfère que les personnes que j’hypnotise soient bluffées dès le départ et plongent dans la magie comme des enfants émerveillés au lieu d’être des adultes blasés qui cherchent le truc pour démasquer le charlatan.

Tout n’est pas si terrible

Pour finir je vais me faire l’avocat du diable, parce que les doigts aimantés, comme n’importe quelle autre technique, ont quand même des avantages:
prendre de l’information : que les doigts bougent ou pas, se collent ou non, je m’en fiche complètement; lorsque j’hypnotise ce qui m’intéresse c’est comment réagit mon sujet à ce que je lui communique (verbalement et non verbalement). Quelqu’un dont les doigts ne bougent pas d’un millimètre peut s’avérer un sujet formidable alors que celui qui a les doigts qui se rapprochent d’un coup peut se révéler plus complexe à hypnotiser.
utiliser les croyances du sujet : si la personne imagine qu’elle peut être hypnotisée avec les doigts aimantés parce qu’elle a vu Messmer ou un hypnotiseur de spectacle, je vais y aller à fond sur le cliché de l’hypnotiseur, tant que ça reste au service de mon volontaire.
– elle peut servir facilement d’induction en ajoutant une rupture de pattern dans une technique habituellement connue des volontaires.
– c’est rapide, simple à mettre en place et peut s’utiliser dans n’importe quel contexte, des lumières de la scène aux fauteuils IKEA des cabinets en passant par le béton de la rue.

Et vous, quels autres avantages voyez-vous dans l’utilisation des mains aimantées ? Dites le moi dans les commentaires !

spot_img

Populaires

Articles similaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici